Un bref historique

On sait peu de chose sur le monde avant le Cataclysme. Il est dit que les drakéides et leurs parents dragons étaient maîtres du monde, mais peu de traces pour l’affirmer ou l’infirmer.
Le Cataclysme fut une période de bouleversements majeurs, qui fractura le monde et, semble-t-il, provoqua la séparation des reflets de Faérie et Gisombre.

Après le Cataclysme, les drakéides devinrent un peuple nomade clanique. Les nains colonisèrent les montagnes depuis de petites forteresses souterraines. Les elfes règnèrent sur la Faérie, ne laissant que peu de place aux autres créatures féériques comme les gnomes ou les gobelinoïdes. Ces derniers furent d’ailleurs pourchassés pour être massacrés. Ils fuirent vers le monde matériel, suivis de quelques elfes.

En Faérie, le règne de Araushnee en l’absence de son époux Corellon Larethian, fut de plus en plus mal perçu. Le retour du dieu elfique sur ses terres, après avoir du interrompre son combat contre Gruumsh, déboucha sur les guerres elfiques, et l’exil d’Araushnee, désormais nommée Lolth, et de ses fidèles dans les provinces les plus reculées de la Gisombre.

Sur le monde matériel, les orcs et leurs cousins, sans la menace des elfes, commencèrent à envahir de plus en plus de territoires. Ils se heurtèrent de temps à autres à des tribus humaines et halfelines primitives.

Auprès des nains, les humains apprirent la forge, tandis que les elfes et les drakéides leur offrirent la magie. De plus en plus de tribus humaines s’unirent sous la bannière de Sarkios Aoenas, premier Archimage humain. La Magiocratie d’Atylantos fut alors fondée par Malkion Aoenas, fils de Sarkios. Le culte du Soleil d’Atylantos fut mis en place et encadré à cette époque.

Atylantos prit de plus en plus d’importance, et devint une force aux visées impérialistes : une fois les orcs repoussés dans les montagnes, il devenait clair qu’il incombait aux mages d’Atylantos d’apporter la “civilisation” aux autres peuplades. Mais Dalsan, héros du peuple makédite, leva une armée pour combattre les envahisseurs talynthes. Il rallia à lui les nomades qaabi et les tribus drakéides. Une longue campagne militaire s’engagea alors.

Trahi par des alliés, Dalsan fut livré au Conseil des Mages, qui le fit exécuter en place publique. Au moment de sa mise à mort, les drakéides finirent d’invoquer l’aide de leurs lointains parents. Les dragons sortirent de leur sommeil millénaire et se déchaînèrent sur la capitale d’Atylantos, mais le Conseil des Mages répliqua et lança ses sorts les plus puissants. Nul n’est en mesure d’expliquer ce qui arriva par la suite. Une immense onde de choc ravagea tout le territoire jusqu’aux rives du Berceau, ne laissant que ruine et désolation, et très peu de survivants. Les Désolations venaient d’apparaître au nord du berceau.

La fille unique de Dalsan, Aneesa, fonda la dynastie des Dalsanides. Tout au long des cinq siècles suivants, ses descendantes devinrent reines puis impératrices, par le mariage ou par la guerre. Des ruines d’Atylantos émergèrent les tieffelins, vraisemblablement nés de la corruption de talynthes par l’étrange magie qui semble affecter les vestiges de la Magiocratie. Craints, ils furent pourchassés par la vindicte populaire. Ils trouvèrent refuge dans les bas-fonds des cités humaines. Les talynthes survivant reconstruisirent les cités détruites du nord du Berceau. Nombreux sont les aventuriers de tout bord à rejoindre ces cités pour partir à la recherche de vestiges et d’artefacts de valeur, et tenter d’y faire fortune.

Retour

Un bref historique

Les secrets d'Atylantos MrChacal